Actualités

Les forfaits post-stationnement rapportent des millions à Paris!


agents verbalisateurs FPS Paris

Un mois après la mise en place du forfait de post-stationnement (FPS), la mairie de Paris se frotte les mains. En effet, la dépénalisation du stationnement payant lui permet d'empocher chaque mois des millions d'euros!

10 000 FPS chaque jour

Au cours du mois de janvier 2018, ce sont 260 000 forfait de post-stationnement qui ont été distribués aux véhicules en infraction. Comme ce mois ne comportait que 26 jours où le stationnement était payant, cela représente une moyenne de 10 000 FPS émis chaque jour sur un total de 140 000 places de stationnement.

A Paris, le montant du FPS varie en fonction des arrondissements, soit 50 euros minoré à 35, soit 35 euros minoré à 24,50. En supposant que la très grande majorité des gens utilisent le délai de 4 jours pour payer le montant du FPS minoré, on peut donc estimer un montant moyen à 35 euros.

Avec 260 000 FPS, la mairie de Paris a ainsi récolté plus de 9 millions d'euros pour le seul mois de janvier.

Des contrôles privatisés et automatisés

A Paris comme dans beaucoup d'autres villes, le contrôle du stationnement payant est confié à deux sociétés privées qui sont Moovia et Streeteo. Les agents verbalisateurs sont dirigés en priorité vers les zones où il y a le plus d'infractions avec des moyens automatisés que sont les scan cars et les scooters qui réalisent des pré-contrôles.

Si ces sociétés ne sont pas rémunérées au nombre de forfait de post-stationnement distribués, c'est tout comme. En effet, dans une interview au JDD, Anne Hidalgo, la maire de Paris a bien confirmé que ces deux sociétés privées étaient rémunérées "en fonction de la progression du taux de respect du stationnement payant". Or quoi de mieux pour faire augmenter le taux de respect que de distribuer des FPS à tour de bras?

D'ailleurs les premiers effets se font sentir puisque entre janvier 2017 et janvier 2018, la mairie de Paris estime que le taux respect a bondi de 7 à 17%!

scan car FPS Paris

Peu de contestations

Alors que les réseaux sociaux font remonter plusieurs cas de verbalisation abusive, la mairie précise que seulement 3% des FPS ont été contestés. Il faut dire qu'entre le bénéfice du montant minoré mais aussi devant la complexité de la nouvelle formule de contestation RAPO, on peut comprendre que de nombreux usagers préfèrent payer plutôt que d'engager une contestation...
Publié le 06 février 2018

Toute l'actualité du forfait de post-stationnement