Actualités

Les amendes en zone bleue deux fois plus chères en 2018!


Amendes Zone Bleue 2018

A partir du 1er janvier 2018, les amendes pour infraction en zone bleue passent de 17 à 35 euros! En effet, toutes les infractions à la réglementation concernant le stationnement gratuit à durée limitée contrôlé par disque, plus communément dénommé "Zone bleue" ne sont plus punies par l'amende prévue pour les contraventions de la première classe mais par celle de la deuxième classe.

Désormais c'est donc 35 euros, majorée à 75 euros sans paiement sous 45 jours qu'il faudra débourser en cas d'absence de disque, de temps dépassé, de disque mal placé ou encore de disque non conforme.

Si avec la dépénalisation du stationnement payant, plusieurs communes ont abandonné le stationnement payant pour la zone bleue, il n'est pas certains que ce soit au bénéfice des usagers...

D'autant plus qu'il est parfois difficile de connaître la réglementation exacte pour l'emplacement où l'on se gare puisque chaque ville fixe sa réglementation en matière de durée, de plage horaire ou encore de jours concernés. Dans certaines communes des zones bleues 10 minutes côtoient des zones bleues 1h30, dans d'autres communes, le temps maximum peut-être de 3 heures, etc. Et la durée autorisée n'est pas toujours indiquée sur les panneaux!

Les infractions

Tous les cas de stationnement irrégulier en zone bleue listés ci-dessous, sont désormais passibles d'une amende de 35 euros.

Absence de dispositif de contrôle de la durée. Cette infraction prévue et réprimée par l'article R.417-3 du Code de la Route.

Dépassement de la durée maximale de stationnement. Cette infraction prévue et réprimée par l'article R.417-6 du Code de la Route.

Dispositif de contrôle mal placé. Cette infraction prévue et réprimée par l'article R.417-6 du Code de la Route.

Apposition d'un dispositif de contrôle non conforme. Cette infraction prévue et réprimée par l'article R.417-6 du Code de la Route.

Panneau Zone Bleue 2018
Publié le 26 décembre 2017

Toute l'actualité du forfait de post-stationnement