Actualités

Les salaires de la privatisation des contrôles du stationnement


Les salaires de la privatisation des contrôles du stationnement

Depuis la dépénalisation du contrôle du stationnement payant avec l'arrivée des forfaits de post-stationnement, les communes peuvent déléguer à des sociétés privées les missions de contrôles du paiement du stationnement.

Un pas qu'ont déjà franchi plus d'une soixantaine de villes dont Paris, Marseille ou Bordeaux mais également de plus petites villes comme Annemasse, Cahors, Vence, etc.

Streeteo et compagnie

Dans ce nouveau marché, le leader c'est Streeteo, filiale du groupe Indigo, qui contrôle actuellement le stationnement dans 22 villes. Loin devant Moovia et Effia qui contrôlent chacune 11 villes.

D'autres opérateurs historiques gérant habituellement le stationnement en parking fermés sont présents comme Interparking, Q-Park, SAGS ou encore Citepark.

Ajoutons à cela plusieurs plusieurs Sociétés Publiques Locales qui ont remplacés les agents de l'Etat dans des communes comme Nîmes, Canet-en-Roussillon, Saint-Pierre de la Réunion, etc, ou encore les régies de parking comme à Rouen ou Grasse.

Quels salaires?

Dans toutes ces villes où le contrôle du stationnement est confié à des sociétés privées, les agents du service public comme les ASVP ont donc laisser leur place à des agents verbalisateurs salariés.

En fonction des sociétés, ils peuvent obtenir des salaires assez homogènes mais qui peuvent être augmentés avec des primes d'objectifs!

Chez SAGS, vous pouvez profiter d'un salaire de 1 550 euros brut avec treizième mois pour un poste d'Agent de contrôle du stationnement à Annemasse.

Chez Moovia, pour le même poste en région parisienne à Rambouillet, le salaire est similaire à 1 580 euros brut avec treizième mois.

Chez Streeteo, les salaires sont similaires et ce sont les même que vous exerciez à Paris, à Chantilly, à Saint-Maur-des-Fossés ou à Strasbourg! 1 510 euros brut sur 12 mois avec prime mensuelle sur objectif jusqu'à 250 euros.

Chez Effia, le poste d'Agent de contrôle du stationnement est rémunéré 1 546 euros par mois pour un poste à Vincennes.

Et les postes spéciaux?

Les métiers proposés par ces acteurs dans le nouveau monde des FPS ne se cantonnent pas au agent de contrôle sur le terrain. En effet, ces derniers ont souvent des managers au-dessus d'eux notamment dans les plus grandes villes.

Ces chefs d'équipes ont bien sûr une meilleure rémunération amis celle-ci n'est pas indiqué dans les offres d'emploi comme dans celle-ci proposée par Effia Stationnement à Montreuil ou celle-ci pour le contrôle opérationnel de l'équipe Streeteo de Strasbourg.

Mais il existe aussi des métiers nouveaux. En premier lieu, celui de Conducteur d'une voiture LAPI, ces véhicules utilisés dans des villes comme Marseille, Paris ou Strasbourg pour effectuer un contrôle automatique du paiement du stationnement grâce à la lecture automatisé des plaques d'immatriculation.

Streeteo recrute ce type de chauffeur pour la ville de Strasbourg ou de Paris. Sans surprise, le salaire proposé est le même que ceux des agents de contrôle à savoir toujours 1 510 euros brut par mois.

Enfin, il existe également un nouveau métier relatif à la gestion des contestation des usagers via le nouveau système des Recours Administratif Préalable Obligatoire (RAPO). Des offres d'emplois sont disponible pour un poste de Chargé de réclamations, toujours chez Streeteo avec un salaire inconnu mais certainement plus élevé que celui des agents de contrôles.

Et même de l'intérim!

Streeteo, toujours elle, n'hésite pas à proposer des offres en agence d'intérim pour avoir le nombre nécessaire d'agents de contrôles à Paris via les offres de la société SAMSIC mais toujours avec le même salaire de 1 510 euros par mois...
Publié le 13 novembre 2018

Toute l'actualité du forfait de post-stationnement